page d'accueil
présentation des glacières et des hommes évolution
Glacière de Saint-George
définition
fonctionnement
saisons
formation
classification
érosion
hydrologie
concrétions
jura vaudois

La glacière de Saint-George se situe à 1290 m d'altitude (508.075/153.430). Elle est accessible par une route forestière qui mène du village de st-george au Pré-de-Rolle. Il suffit de suivre les indications routières.

Vous trouverez ci-dessous un descriptif ainsi que quelques photos. Si vous vous intéressez à son glacier souterrain et à ses fluctuations au cours des siècles, cliquez ici.


Relevé modifié de la glacière de st-george en 1989
(Gaube et Perrin)



Elle possède deux orifices taillés dans les calcaires du Portlandien et séparés l'un de l'autre par un ponton naturel. Ouverts dans une petite dépression circulaire au milieu d'une forêt de sapin, l'orifice occidental, aménagé d'échelles permet d'accéder au fond de la cavité, à -20 mètres environ. On y découvre une petite salle rectangulaire de 23 mètres de long sur 10 mètres de large, orientée parallèlement à la chaîne du Jura.
Le toit de la cavité forme une splendide voûte qui correspond à la courbure des strates. Il s'élève de 15 à 18 m.

Neige et glace

Suivant la saison, on a parfois l'impression qu'il s'agit uniquement d'une grotte particulièrement froide. Pourtant, nos pieds reposent sur un épais plancher de glace, dissimulé par des éboulis. Son volume était estimé en 1942 à quelque 2300 m3 (GIGON 1976). Quant à son épaisseur, elle est d'une dizaine de mètres environ. Une continuation verticale entre la paroi rocheuse et la masse de glace est parfois visible. Un petit névé pérenne s'élève également sous l'orifice oriental. Ses dimensions varient fortement d'une année et d'une saison à l'autre. Il mesure environ 1 mètre de haut.

Type de glacière


Malgré l'existence de deux orifices, cette glacière fonctionne en poche à air froid car ils ne conduisent pas dans des puits séparés mais dans une seule et unique salle ce qui réduit l'établissement de courants d'air. Pour SESIANO (1998), la glace provient du névé. Pourtant, ni la configuration de la cavité ni la taille du névé d'entrée ne semblent adéquats pour une telle alimentation. En fondant progressivement, il fournit plutôt de l'eau nécessaire à la fabrication de glace de regel. On trouve également au fond de la caverne un petit couloir englacé au printemps qui alimente la glacière avec de l'eau de fonte du manteau neigeux. La glacière de Saint-George n'est pourtant pas une glacière statodynamique à glace de regel stricto sensu mais plutôt une glacière mixte. Les dimensions du névé ont beaucoup varié au cours des siècles passés et il était suffisamment important pour fabriquer de la glace jusqu'à la fin du XIXe siècle.

massif jurassien inventaire des glacières du Jura vaudois

St-Livres

  leurs caractéristiques

St-George

  quelques fausses glacières

La Genolière

 
plan du site contact bibliographie liens haut